Soie

Selon une légende la soie serait sortie hors de la Chine grâce aux cheveux.

Une princesse chinoise, devait se marier à un souverain local de la région de l’oasis du Khotan située sur le tronçon méridionnal de la route de la soie chinoise. A cette époque les princesses jouaient un rôle diplomatique auprès des peuples nomades qui menaçaient l’empire du milieu.  Par le mariage elles devenaient des sortes d’ambassadrices de paix.
Pour obtenir le précieux fil, son futur époux lui aurait écrit qu’il ne pourrait la vêtir de soie car il ne possédait pas ce matériau ni sa technique de production.
Par audace ou coquetterie, la princesse choisi de briser l’interdit de transmission du secret de la soie. Elle imagina un stratagème pour transporter des cocons avec les vers & des plants de mûrier jusqu’à sa future demeure, & permettre ainsi aux couturiers du souverain de lui confectionner des tenues en soie dignes de son rang.
Afin de déjouer la surveillance des douaniers, elle les cacha dans son chignon. La complexité des coiffures chinoises permettant cette ruse.  Ces derniers fouillèrent toutes ses affaires mais n’inspectèrent pas la fameuse coiffure.
On ne sait si les cheveux de la princesse étaient doux comme de la soie, mais ils constituèrent une cachette efficace.
C’est ainsi, dit-on, que la soie & ses secrets de fabrication sortirent de Chine au début du Vème siècle.