Trikhothèque

La « Trikhothèque » est la collection de cheveux que le public a échangé avec mes cheveux lors d’installations in situ ou qu’il m’a donné lors d’expositions,  en lien avec ces articles du Dictionnaire amoureux du cheveu : Trikho  et  Don

Elle a débuté avec l’installation « De mèches en mèches » en 1998 dans les Ateliers de la Poudrière. Elle était composée de 999 éléments épinglés sur les murs d’une pièce du site.

JGL : de mèches en mèches 1998 vue d'ensemble et détail

JGL : de mèches en mèches 1998 vue d’ensemble et détail

Elle mettait en relation la production passée du lieu, ancienne fabrique de mèche à poudre dont il restait quelques vestiges sous la forme de rouleaux de papier, de toile de lin et de mèches goudronnées, et ma pratique avec mes propres cheveux.
Les nœuds ( 333 avec mes cheveux, 333 avec les mèches à poudre, 333 avec les rubans de papier) focalisaient cette rencontre entre un faire artistique contemporain et un savoir-faire manufacturé disparu.
Elle proposait un échange entre ces mèches et celles des visiteurs de l’exposition. Les cheveux ainsi récoltés ont été les premiers éléments de la « Trikhothèque ».

En 2001 « Mic Mac mèche » a été crée pour le Centre d’arts plastiques Albert Chanot. Un nouvel échange de mèches a eu lieu avec un don particulièrement important qui a occupé une ligne complète des 8,50 mètres du mur support du lieu.

JGL : Mic Mac Mèche 2001

JGL : Mic Mac Mèche 2001

En 2002 « Histoire de mèches » au Centre d’exposition des anciens réservoirs » lors de l’exposition « Connivences » a répondu  par l’échange au don de mèches qui avait été proposé l’année précédente aux visiteurs de l’exposition « Artistes en réserve« .

JGL : Histoire de mèches 2003

JGL : Histoire de mèches 2003

En 2004, un don de mèches s’est déroulé lors des « Rencontres des arts, portrait de G.Sand« .

En 2007, un échange de mèches a eu lieu pour « Sujet libre« .

en 2011, un don de mèches intitulé « un peu, beaucoup » a été proposé pendant « Adolescences : intensités sous silence« .

JGL : un peu, beaucoup

JGL : un peu, beaucoup

En 2013, un échange « Trikho-Troc V » a été crée  en référence à la Vie pour « La vie à l’œuvre« .

En 2014, un échange  « Trikho-Troc T » a eu lieu pendant l’exposition « JGL Trikhoteuse » en référence au Temps.