Bérénice

Chevelure de Bérénice vue de dessous  sur nuages

JGL : Chevelure de Bérénice

La seule chevelure visible dans le ciel est celle de Bérénice. C’est au printemps, le soir et vers le sud, que l’on peut le mieux contempler cette petite constellation composée d’une vingtaine d’étoiles.

Elle doit son nom à une reine de l’égypte ancienne, Bérénice II, épouse de son frère Ptolémée Evergète, dont elle partageait aussi le trône, comme c’était la tradition.

Vers 243 avant J-C le roi entreprit une expédition contre les Assyriens. Craignant  pour la vie de son frère, Bérénice se rendit au temple d’Aphrodite & promit de sacrifier sa splendide chevelure à la déesse en l’échange de son intercession auprès de Mars, pour épargner le roi.

L’offrande, recueillie sous les ciseaux d’un grand prêtre, permit à Ptolémée de rentrer vainqueur. Mais durant la nuit qui suivit le sacrifice, la chevelure disparut mystérieusement du temple.

Afin d’apaiser la colère du couple royal, l’astronome de la cour Conon de Samos, qui venait de découvrir une constellation située près de celle du Lion, annonça que l’offrande avait tellement plu à la déesse, qu’elle l’avait placée dans la voûte céleste.

C’est ainsi que Bérénice devint la seule humaine présente dans le ciel grâce à ses cheveux.

Cette métamorphose a été célébrée dans une élégie par le poète alexandrin Callimaque, au IIIème siècle avant J-C, reprise ensuite en latin par Catulle dans son poème 66. « Entre la Vierge & le Lion cruel, & près de Callisto, la fille de Lycaon, je guide à l’occident le Bouvier paresseux, qui descend lentement & à regret le vaste Océan ».

Cette constellation à la brillance discrète étonne les astronomes & les renseigne sur l’état du ciel. Difficile à repérer en ville, elle se révèle, à la campagne, être un vrai bouquet d’étoiles, se déployant comme une chevelure sur la voûte nocturne.


                                                  

Dispositif de l'installation

JGL : Dispositif de l’installation