Bowie David

David Bowie a joué avec ses cheveux tout au long de sa vie.

Ils ont été les marqueurs privilégiés de ses changements de personnages. A chaque nouvelle identité correspondaient une couleur et une mise en forme de sa chevelure.
Il a fait ses gammes sur ses cheveux, toutes les nuances du blond et du roux, toutes des longueurs et hauteurs, frisés, souples ou raides, pour offrir à son public des mélodies capillaires variées.
A noter que Bowie a été le fondateur de la Société pour la Prévention de la Cruauté contre les hommes aux cheveux longs.

Les cheveux de David Bowie ont inspiré le réalisateur japonais Nagisa Oshima, qui leur a donné un rôle symbolique dans son film Furyo (Merry christmas M. Lauwrence), sorti en 1983.

David Bowie y interprète le major Jack Celliers, prisonnier dans le camp dirigé par le capitaine Yonoi joué par Ryuschi Sakamoto son alter ego dans le film comme dans la réalité puisque ce dernier était un chanteur rock japonnais et qu’il a composé la musique du film.

La confrontation entre la culture nippone empreinte de discipline et de rigueur poussées à l’extrême et la culture anglaise plus souple et sentimentale se mêle à celle des principaux protagonistes. Deux conceptions radicalement différentes du courage, de l’honneur et du sacrifice s’opposent.  Le lieutenant colonel John Lawrence, un officier britannique qui a vécu au Japon et parle couramment le japonais est la navette, qui pendant tout le film, cherche à tisser des liens entre ces deux mondes.

La relation ambiguë qui s’instaure entre Celliers et Yonoi, faite d’attirance et de défi, atteint son paroxysme lorsque le premier intervenant pour sauver la vie du commandant anglais auprès du capitaine, l’embrasse sur les deux joues, devant tous les prisonniers.

Le nouveau capitaine du camp condamne Celliers à être enterré vivant avec la tête hors du sol sous un soleil de plomb. Lors de son agonie, Yonoi vient la nuit en cachette avec un rasoir pour couper une mèche de ses blonds cheveux comme souvenir.

A la fin du film Lawrence nous apprend que Yonoi, condamné à mort, lui a donné la mèche de cheveux de Celliers afin qu’il l’apporte dans son village natal au Japon pour la déposer sur son autel mortuaire.

Ainsi ces deux seigneurs qui n’ont pu se rapprocher dans la vie, se trouvent unis dans la mort.